Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2015

Massacres de Paris 2

Avoir mis en avant les juifs orthodoxes dans les médias était une très mauvaise idée. Ce qui s'est passé en France ne doit pas servir de justification à la politique israélienne. Il est impératif pour la France de se positionner en faveur des religieux modérés de toutes confessions et non des extrémistes de tous poils.

Massacres de Paris 1

Le mot de « Barbares » a beaucoup été utilisé pour qualifier les massacres perpétrés à Paris, un terme dont les résonances historiques sont vraiment malsaines. Il aurait mieux valu éviter. On parle toujours de la « Barbarie contre la Civilisation. » C’est une notion qui a été brandie par nombre de peuples colonisateurs, dont les Français par exemple en Algérie, pour justifier leurs actes barbares face à des peuples dont il s’agissait souvent de capter les richesses de leur civilisation…

Couleurs métal par Danielle PATURET

Récemment exposée à Toulouse à la Galerie des Carmes et à l’Espace d’art contemporain, Danielle Paturet a choisi depuis quelque temps de changer de support de peinture. Tout en restant fidèle aux couleurs vives, elle délaisse la toile en tissu pour des plaques de fer, matériau qui lui ouvre les portes d’un vaste champ conceptuel, pictural et symbolique.
De la toile blanche à la plaque noire

Les plaques de fer qu’utilise Danielle Paturet sont à l’état brut. Elles sont découpées dans différents formats puis posées au sol. L’artiste verse de l’eau à la surface et la rouille en altérant le métal, génère des formes, des discontinuités à l’intérieur desquelles va se loger la peinture. 
En passant de la toile blanche à la plaque noire, le statut du support est modifié : il ne délimite plus l’œuvre mais la détermine. A l’instar des artistes magdaléniens qui suivaient les formes de la roche pour peindre des animaux magiques, Danielle Paturet exploite les aspérités de la plaque de fer pour donner …