Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2015

Attentats meurtriers : la proximité de la menace

Pourquoi comme des milliers des gens ai-je tant été affectée par les assassinats de Paris ?

C’est ma propre liberté d'expression qu’on a massacrée. Car, moi aussi, je veux pouvoir m’exprimer librement si j’en ai envie. Avoir cette liberté, c’est se sentir vivant. On l’exerce d’abord au sein de sa famille puis par rapport au groupe pour devenir soi-même. La liberté de parole, c’est savoir qu’il y a des espaces pour sortir du non-dit, des discours dominants ou conventionnels. C’est la possibilité de donner de la voix pour changer le monde peut-être.
Doit-on vivre avec « un policier dans le crane » comme le disait la dessinatrice WillisFromTunis à propos de la dictature de Ben Ali ? Faut-il s’attendre à des menaces de mort comme Anita Sarkeesian, la blogueuse qui ose critiquer le sexisme des jeux video aux Etats-Unis ? Faut-il renoncer à aller au bout de sa pensée ou d’une recherche parce qu’elle dérange ?

Si la parole libre est tant combattue c’est parce que l’esprit critique, facteur de…

L'oeuvre et moi

L’exposition « Ma vie avec toi », du 15 janvier au 28 février à Toulouse, est une initiative originale de la Fondation Ecureuil pour l’Art Contemporain, qui interroge le regard du spectateur. Le principe est simple. Chacun peut apporter une œuvre d’art contemporain qui lui appartient, « une œuvre qui vous accompagne dans la vie » en expliquant, via un support libre, sa relation à cette œuvre. Les rendez-vous sont prévus tout au long de la période ce qui permet d’enrichir par des accrochages réguliers cette exposition en devenir.
Par cette démarche, la Fondation Ecureuil témoigne d’une grande force de l’art contemporain. Souvent décrit comme hermétique, verbeux ou trop conceptuel, l’art contemporain produit pourtant des œuvres avec lesquelles nous avons un rapport direct voire intime qui se passe de l’analyse. Figuratives ou non, elles nous sont parfois proches comme une seconde peau. Ce dont témoignent tous les participants.
« C’est une image vide, lente et bleue. Depuis vingt ans ce vid…