Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2012

Swim fighting

J'ai profité du 8 mai pour aller à la piscine. Idéal, un jour férié, pour aller nager : il n’y a pas grand monde. En effet, connaître les horaires d’une piscine un jour férié relève de la cartomancie et peu se risquent à trouver porte close. On peut s’esbaudir en toute quiétude.
Ainsi, je nageais la brasse tranquillement dans mon couloir d'eau. A côté, dans celui réservé aux palmes et aux nages rapides, il y avait, entre autres, cette fille qui ne nage jamais sans sa planche. « Eh oui, sinon, c’est bien connu, la natation ça muscle les bras. » (En fait, c’est surtout qu’elle ne sait pas nager, à peine mettre le nez sous l’eau). Elle avait élu domicile dans ce couloir élitiste où il suffisait de chausser des palmes (qu’elle agitait mollement en faisant des vagues) pour côtoyer ces athlètes en boxer noir dont les corps galbés semblent fuir les bords de la piscine pendant des heures.

Je nageais donc. A deux ou trois reprises, j’ai bien senti qu’on me touchait le pied, voire qu’on m…