Accéder au contenu principal

Articles

A la Une

Verite

"La racine carrée de la Vérité, c'est l'Amour".

Andréï Dmitriévitch SAKHAROV
Articles récents

De l'Art contemporain grand public à Toulouse

Que doit-on retenir de la dernière édition du Salon de l'Art Contemporain de Toulouse du 9 au 11 février 2018 ? Je répondrais : des univers particuliers, des œuvres qui attirent l’œil, des trouvailles, des habitués dont on ne se lasse pas.

Ce qui est certain, c'est qu'il soit de piètre ou de grande qualité, l'Art contemporain ne rebute plus personne, en atteste la foule présente à la manifestation. Malgré les critiques, le regard de l'homme de la rue s'est habitué à la recherche plastique héritée de l'Art moderne, car son environnement, notamment publicitaire, en est largement imprégné.

Parmi les univers séduisants, celui de Carole Bourdeu, une artiste qui pratique différentes techniques de peinture et exposait ici des œuvres à l'acrylique aux couleurs vives, gaies, dont plusieurs portraits de jeunes hommes à la belle prestance.




D'autres peintures sortaient du lot comme les tableaux de Thomas Bossard par la justesse de leur touche impressionniste. 










Tout…

Du temps qui passe

Le temps ne se mesure pas,
Il s'apprécie...

Kate Cooper, disappear completely

Présentée dans le cadre de l’exposition Suspended Animation, au Musée des Abattoirs du 24 juin au 26 novembre 2017, l’installation Rigged de Kate Cooper, artiste britannique, fascine par son esthétique épurée oscillant entre séduction et malaise.
Elle emprunte à l’univers de la publicité : les images sont lisses et brillantes aux couleurs pastel. Elle recrée l’environnement des boutiques des centres commerciaux en placardant des papiers peints sur d'imposants caissons lumineux. Elle signe des vidéos numériques projetées sur grand écran.
Le sujet est une femme qui n’en n’est pas une puisqu’elle est une création numérique, un objet de synthèse autonome qui se passe du corps réel. L’artiste pousse ici à l’extrême la logique de la retouche numérique.  Puisque c’est grâce à la retouche que l’on produit actuellement des images parfaites et vendeuses, pourquoi ne pas fabriquer une image entièrement trafiquée (a rigged image) ? 

La disparition du corps réel est déjà à l'oeuvre dans l'…

Paul Bergignat : la subtilité du paysage

Artiste permanent à la Galerie Alain DAUDET, Paul BERGIGNAT peint à un plat pays de terresagricoles finissant sur la mer, un paysage où le regard se perd. Il est le peintre des ciels plombés, de l’orage qui s’éloigne, de la nuit éclairée par un rayon de lune. Il est le peintre du mauvais temps, de la grisaille, d’un paysage morne qui n’attirerait personne s'il ne nous en révélait pas la beauté transcendante.

Ses tableaux sont quasi monochromes, en nuances gris-bleues, noires ou marron. Une absence de couleurs vives mais des vibrations lumineuses : percées du soleil à travers les nuages, reflets sur la mer, puits de lumière dans les lointains gris ou liserés blancs dans le noir.


Ce paysage tracé par l’homme, sans aspérité, dénué de la force de la nature sauvage, est épuré jusqu'à l’abstraction. Pourtantla composition est dynamique,jouant sur les contrastes. La profondeur de champ invite à plonger le regard au fond du tableau jusqu'à la mer. Le chaos atmosphérique d’un orage q…