Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2012

Les monochromes de Fred Manenc

Peintre permanent de la Galerie Alain Daudet à Toulouse et exposé du 6 au 15 septembre derniers, Fred Manenc s’inscrit dans le travail précurseur de Pierre Soulages et de ses monochromes noirs, tout en élargissant la réflexion sur d’autres couleurs : blanc, bleu, orange ou or.
La couleur occupe tout l’espace de la toile et la matière peinte est épaisse, tirée avec un large pinceau ou raclée.

Une œuvre réduite à sa plus simple expression
Ce qui est remarquable dans ces peintures c’est que tout est lié au matériau de l’œuvre. On peut parler d’« œuvre-matière ».
La peinture, l’instrument et même le support sont les uniques vecteurs de représentation. L’empreinte du pinceau ou du racloir trace des lignes horizontales ou obliques. Le support délimite des formes. L’épaisseur de la peinture détermine des reliefs.


Reflets de lumière dans un miroir de peinture à l'huile
L’autre particularité de ces peintures c’est que la lumière n’y est pas figée, fixée une fois pour toutes sur la toile. Elle …

Garona

Garonne

Garez-vous ! C’est moi que v’là !

Je suis le Bebel aquatique.

"Je ne suis pas parisienne."
Ici, la ville m’a taillé un boulevard.

Rien n’est trop beau pour moi : on se méfie !
Un jour tranquille, un jour rapide.
Un jour, je vous attire,
Je vous laisserais presque traverser mes eauxcristallines.
Un jour, je gronde, 
Je vomis d’énormes bouillons d’argile,
Je fertilise le béton.

Alors je m’pavane, je m’étale.
Je fais des frasques.
Souvent j’me transforme en purée de pois.
Pourquoi pas !?
Les arbres se gondolent et font trempette.

Bleue, verte, marron, opaque ou transparente.
Qui suis-je ?
Le trait d’union entre les pauvres et les bonnes familles ?

L’Ariège et moi on a des cadeaux de la montagne,
Branches cassées, troncs déracinés...
Vous savez toujours ici ce qu’il se passe là-bas.
Et puis c’est déjà un peu la mer,
Au Bazacle, les cormorans et les mouettes
se croient à la plage.

Garonne, mon monde sauvage et libre
au cœur de la ville,
je respire ton âme et je prends des forces.