Accéder au contenu principal

Doit-on céder sa place à une sexagénaire dans le métro ?



Je suis sûre que vous vous êtes déjà posé cette question épineuse au cours d’un trajet en transport en commun. La réponse est « Non ». Voire même : « Vous n’y pensez pas ?! »

Cependant, il est nécessaire de relativiser un peu. Il faut d’abord décoder l’attitude de la femme âgée en question. Est-ce une capitulatrice ?
Celle qui face aux années qui passent, à l’inéluctabilité de la déchéance et de la mort, a abandonné toute velléité narcissique et s’est réfugiée dans l’hypocondrie la plus morose. Elle arbore généralement un impeccable imperméable beige et une coupe de cheveux blancs à l’ancienne. Il conviendra alors de laisser à celle-ci un siège pour un repos bien mérité.

Mais vous avez peut-être en face de vous une femme qui n’est PAS d’un certain âge, mais qui est plutôt la vitrine de la retraite telle que nous la connaîtrons jamais plus.
Elle a tout pour elle : le pouvoir d’achat, les loisirs, les vacances à l’étranger, et surtout l’espérance de vie grâce à des soins médicaux en tout genre. Abonnée de la Carte Vitale, she’s got the Power ! Véritable warrior du fitness et du botox, elle a les moyens d’être en super forme. La retraite c’est simplement une seconde jeunesse pour elle. Si ça se trouve, elle sort d’une séance d’abdo-fessiers endiablée et elle profite d’être debout pour travailler son booty

N’allez pas lui casser la baraque ! Anéantir ses investissements et ses espoirs de jouvence par une initiative déplacée.

Surtout évitez ce genre d’impair si vous êtes une femme. La compétition féminine fait rage : il est impératif de montrer qu’on a tiré son épingle du jeu de la domination masculine. Si vous êtes plus jeune qu’elle, ça sera un camouflet terrible, autant tout de suite la traiter de « vieille peau ». Si vous êtes de son âge, alors là, vous faites vraiment preuve d’un cynisme malsain…
Si vous êtes un homme, la sexagénaire pétulante hésitera peut-être entre répondre par un sourire charmeur à l’invitation galante ou feindre l’indifférence craignant de passer pour une inactive désérotisée.

Faites donc preuve de tact et d’a-propos social. Ignorez totalement la femme en question. Vous lui indiquerez ainsi qu’elle est votre égale et qu’il n’y a pas lieu de la diminuer en lui assignant une place pour la toiser. M’enfin !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les monochromes de Fred Manenc

Peintre permanent de la Galerie Alain Daudet à Toulouse et exposé du 6 au 15 septembre derniers, Fred Manenc s’inscrit dans le travail précurseur de Pierre Soulages et de ses monochromes noirs, tout en élargissant la réflexion sur d’autres couleurs : blanc, bleu, orange ou or.
La couleur occupe tout l’espace de la toile et la matière peinte est épaisse, tirée avec un large pinceau ou raclée.

Une œuvre réduite à sa plus simple expression
Ce qui est remarquable dans ces peintures c’est que tout est lié au matériau de l’œuvre. On peut parler d’« œuvre-matière ».
La peinture, l’instrument et même le support sont les uniques vecteurs de représentation. L’empreinte du pinceau ou du racloir trace des lignes horizontales ou obliques. Le support délimite des formes. L’épaisseur de la peinture détermine des reliefs.


Reflets de lumière dans un miroir de peinture à l'huile
L’autre particularité de ces peintures c’est que la lumière n’y est pas figée, fixée une fois pour toutes sur la toile. Elle …

Petit marché au Salon de l'Art contemporain 2017

Je vous propose de faire le tour de ma galerie virtuelle suite au Salon de l'Art contemporain qui s'est tenu àToulouse du 24 au 26 février 2017. J'avoue être restée de marbre devant les peintures du réel sans âme et le Nouveau réalisme/Pop art quasi pompier. J'ai plutôt misée sur l’abstraction et la matière.
ABSTRACTION

Marie MIRAMONT
A grands coups de pinceau noir, l'artiste trace ses formes d'un geste calligraphique dont seuls les bords de la feuille de papier semblent limiter l'énergie. 











Art by ENITRAM Des effets à la Jackson Pollock mais, dans la mêlée des jets de couleurs, des agencements quasi mathématiques pour une peinture vibrante et harmonieuse. 


TABLEAUX-MATIÈRE
Guillaume ALLEMAND
Une variation autour de l’os qui renvoie aux sociétés premières de l'âge de l'Os et de la Pierre. Une construction de tableaux-cercueils qui au-delà des effets plastiques d'accumulation et de captation de la lumière interroge sur la mort et la régénération. Dans ce…

Angelo Bellini a Toulouse

Peinture
A découvrir du 23 septembre au 23 octobre 2010 à la Galerie Alain Daudet, les paysages époustouflants du peintre italien Angelo Bellini.